DEI Belgique / Projets / En cours / Become Safe | Prévenir la violence contre les enfants et jeunes migrant·e·s

 

DSC07583

© CAP48-RTBF

Les enfants en migration sont souvent victimes de violences dans leur pays d’origine, lors du trajet, mais aussi dans le pays d’arrivée. Comment prévenir ces violences ? Les identifier et y répondre ? À qui s’adresser ? C’est à ces questions que tente de répondre le projet Become Safe dont les activités sont mises en place main dans la main avec les enfants, les jeunes et les professionnel·le·s en contact avec elles·eux.

Le problème

Le contexte migratoire engendre de nombreuses violences pour les enfants, à la fois dans leur pays d’origine, lors du trajet d’exil, mais aussi dans le pays d’arrivée. Elles se manifestent sous de nombreuses formes : psychologiques, physiques ou institutionnelles.

Les enfants eux·elles-mêmes sont très rarement en mesure d’identifier les violences vécues et de savoir à qui s’adresser pour obtenir de l’aide.

Par ailleurs, les professionnel·le·s qui accueillent les enfants migrant·e·s se sentent généralement peu outillé·e·s pour aborder cette question, identifier les victimes, et s’assurer qu’ils·elles puissent bénéficier du soutien nécessaire.

Notre réponse

Ce projet vise donc à répondre à ces problèmes cruciaux en

  • sensibilisant les professionnel·le·s de l’accueil des demandeurs·euses de protection internationale et de l’aide aux victimes,
  • permettant aux enfants et aux jeunes migrant·e·s de s’exprimer et de renforcer leurs capacités à lutter contre ces violences,
  • établissant des collaborations durables entre les acteurs·trices de terrain pour une meilleure prise en charge.

Activités

Analyser le contexte

Quels systèmes sont mis en place pour protéger les enfants et les jeunes en migration ? Quelles sont les bonnes pratiques ? Quels sont les manquements à un accompagnement adéquat ? Quelles sont les barrières à un service d’aide de qualité ? Alors que la précarité qui touche souvent les enfants et les jeunes en migration peut être source de discriminations, de stigmatisations et de violences, ne pas considérer leurs besoins et spécificités dans les politiques et procédures institutionnelles peut conduire à des violences psychologiques, physiques ou institutionnelles.

Former des professionnel·le·s pour répondre aux besoins de terrain

Les professionnel·le·s du secteur de l’accueil des demandeurs·euses de protection internationale (Croix Rouge et Fedasil) et de l’aide aux enfants victimes de violences font face à de nombreux besoins de terrain qui ont été identifiés lors de l’analyse de contexte.

Pour y répondre, DEI Belgique a collaboré avec des organisations de terrain : Espéranto, une association qui accueille et protège des mineur·e·s présumé·e·s victimes de la traite des êtres humains, et Odissée, une université ayant un pôle de recherches lié à la migration. Ensemble, ils ont construit un manuel de formation divisé en sous-thématiques qui peut être utilisé de manière flexible selon les besoins. A l’aide de ce matériel pédagogique, 143 professionnel·le·s ont été formé·e·s en 2021 et 2022.

Des protocoles pour une prise en chargée coordonnée

Des protocoles ont été établis avec les principaux·ales professionnel·le·s du secteur de l’accueil et de l’aide aux victimes pour s’assurer d’une prise en charge coordonnées en cas de violence.

Des outils de sensibilisation créés par de « jeunes engagé·e·s »

Qui de mieux placé·e·s que des jeunes ayant vécu un parcours de migration pour sensibiliser des enfants et des jeunes en demande de protection internationale ? Une quinzaine de « jeunes engagé·e·s » ont été outillé·e·s et appuyé·e·s pour consulter des enfants sur leurs besoins et leurs connaissances, et, sur cette base, concevoir du matériel de sensibilisation sous la forme qu’ils souhaitaient. Grâce au soutien de professionnel·le·s, 3 supports ont été créés : une vidéo, une bande-dessinée et plusieurs petites scènes de théâtre action.

Sensibiliser dans les lieux d’accueil

Fort·e·s de leurs expériences, et soutenu·e·s par des intervenant·e·s de DEI Belgique, les « jeunes engagé·e·s » ont se sont rendu·e·s dans des lieux d’accueil pour personnes en demande de protection internationale pour sensibiliser près de 300 enfants et jeunes de 6 à 25 ans aux différentes formes que pouvait prendre la violence et au réseau d’aide existant. Ils et elles ont aussi mené des ateliers auprès de parents sur des thématiques comme les violences intrafamiliales. Par ailleurs, les professionnel·le·s dans les centres d’accueil continuent d’utiliser les outils de sensibilisation créés.

Un plaidoyer commun

Plusieurs organisations du secteur de la migration et de l’aide aux enfants victimes se sont rassemblées dans un groupe de « stratégies concertées en matière de violences envers les enfants en migration ». Sous forme d’une bande dessinée, elles ont adressé des demandes basées sur les besoins constatés sur le terrain.

Outils

Brochure « Qui peut m’aider ? »

Créées pour donner aux enfants en migration le contact de quelques services d’aides auxquels ils et elles peuvent s’adresser en cas de difficulté. Elles ont été traduites en plusieurs langues par des jeunes ayant eux·elles-mêmes issu·e·s d’un parcours de migration (les "jeunes engagé·e·s" du projet).

Bande-dessinée « Quel monde pour moi ? »

Cette bande dessinée est un outil de plaidoyer. Rédigée en collaboration avec différents acteurs institutionnels et de terrain, elle illustre des constats et fait part de recommandations pour amener à des changements structurels dans le secteur de la migration, pour une meilleure protection des enfants et de leurs droits. Elle est disponible en français et en néerlandais.

Vidéo « À bientôt petite fille »

Cette vidéo met en scène l’histoire d’une petite fille qui est obligée de quitter son pays en guerre, de prendre le bateau, et qui arrive quelque part. Afin que chaque enfant en migration puisse s’identifier à ce récit, ni le pays de départ ni le pays d’arrivée ne sont mentionnés. Créée par des jeunes ayant un parcours de migration (les « jeunes engagé·e·s » du projet), elle vise à ouvrir un espace de discussion lors d’ateliers de sensibilisation.

Attention, certains sons (ex. bruits de guerre) peuvent être des éléments re-déclencheurs de traumas pour le public concerné. Nous conseillons à un·e adulte informé·e d’écouter la vidéo en amont et/ou de la faire visionner sans son.

Affiche et puzzle sur la violence intrafamiliale

Créée par des jeunes ayant un parcours migratoire (les « jeunes engagé·e·s » du projet), cette affiche vise à ouvrir un espace de discussion lors d’ateliers de sensibilisation sur la question des violences vécues dans la famille. Nous vous proposons aussi l’affiche pré-découpée en puzzle afin d’en faire un jeu pour les enfants et adolescent·e·s.

Affiche et puzzle sur la violence sexuelle

Créée par des jeunes ayant un parcours migratoire (les « jeunes engagé·e·s » du projet), cette affiche vise à ouvrir un espace de discussion lors d’ateliers de sensibilisation sur la question de la violence sexuelle. Nous vous proposons aussi l’affiche pré-découpée en puzzle afin d’en faire un jeu pour les enfants et adolescent·e·s.

Affiche et puzzle sur la violence scolaire

Créée par des jeunes ayant un parcours migratoire (les « jeunes engagé·e·s » du projet), cette affiche vise à ouvrir un espace de discussion lors d’ateliers de sensibilisation les violences vécues dans le milieu scolaire. Nous vous proposons aussi l’affiche pré-découpée en puzzle afin d’en faire un jeu pour les enfants et adolescent·e·s.

Saynètes de théâtre-action

Ces saynètes de théâtre-action abordent plusieurs types de violence (violence à l’école, harcèlement de rue, violence verbale, violence intrafamilliale). Elles peuvent être jouées et adaptées à votre convenance. Elles ont été créées par des jeunes ayant un parcours migratoire (les « jeunes engagé·e·s » du projet) afin d’ouvrir un espace de discussion lors d’ateliers de sensibilisation sur les différents types de violence et les alternatives à la violence.

 > Revoir le webinaire de présentation du projet (en anglais)Logo BCS low res

  • Dates: janvier 2021 à janvier 2023
  • Pays & partenaires: Belgique (DEI-Belgique) à la coordination, avec Espagne (DEI-Espagne), Grèce (DEI-Grèce), Hongrie (Terre des Hommes Hongrie), Italie (DEI-Italie), DCI World Service
  • Personne de contact: Emmanuelle Vacher – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Bailleurs: Commission européenne, Fédération Wallonie-Bruxelles, CAP48 

      EU  Ce projet est financé par le programme Droit, Egalité Citoyenneté de la Commission Européenne

logo fwb couleur quadri verticallogo fwb couleur quadri vertical