DEI Belgique / Blog / Déclaration de l’AG de DEI-Belgique sur la situation des enfants sans-papiers en Belgique

 

Déclaration de l’Assemblée générale de DEI-Belgique du 30 juin 2021 sur la situation des enfants sans-papiers en Belgique

 

E2CC2464 49D2 40C8 A228 07D9B43B57B5

Photo prise par DEI-Belgique devant l'église du Béguinage à Bruxelles où depuis 40 jours des personnes sans-papiers ont entamé une grève de la faim pour réclamer leur régularisation et le respect de leurs droits. 

 

L’assemblée générale de DEI-Belgique, réunie ce mercredi 30 juin en assemblée générale ordinaire exprime son extrême préoccupation par rapport à la situation des personnes sans papiers en Belgique, en particulier dans le contexte de la grève de la faim menée depuis 40 jours , et toutes ses conséquences sur les enfants et les familles ; l’AG considère que :

 

  • Un enfant ne peut jamais être tenu pour responsable de la situation administrative dans laquelle il se trouve et ne devrait jamais en subir les conséquences négatives ;
  • Le fait de vivre sans statut légal dans un pays est en soi une atteinte grave aux droits de ces enfants et comporte des conséquences souvent dramatiques par rapport à l’exercice de leurs droits fondamentaux ; cette situation engendre des sous-catégories d’enfants qui sont discriminés à tous les niveaux de leur vie ;
  • Toute décision en termes de séjour, protection internationale, retour dans le pays d’origine ou dans un pays tiers ne peut se baser que sur une évaluation complète de l’intérêt supérieur de chacun de ces enfants, évaluation qui doit être réalisée par une instance indépendante, dans le respect du droit de ces enfants d’être entendus et de participer aux décisions qui les concernent ;
  • L’incertitude créée par la précarité d’un statut a des conséquences graves sur les perspectives de développement des enfants concernés ; elle est d’autant plus préoccupante lorsqu’elle se prolonge.

 

Pour ces motifs – et en soutien aux revendications portées par les personnes sans-papiers à travers la campagne We Are Belgium Too - DEI-Belgique demande au Gouvernement belge de mettre en place dans les meilleurs délais une procédure de régularisation basée sur des critères clairs et connus de tous, fondés sur les droits fondamentaux, et en particulier sur les droits de l’enfant qui doivent être la considération primordiale.

 

 

Lire la déclaration en PDFapplicationpdf 103614