DEI Belgique / Blog / Appel à la formation d'une coalition de pays européens prêts à relocaliser dès maintenant les réfugié.e.s

 

 

Call for a Coalition of Willing EU Countries to Relocate Refugees Now On the occasion of the European Council meeting on 24 25 June

 

 

Le dimanche 20 juin, à l'occasion de la Journée internationale des réfugié.e.s, le Portuguese Refugee Council a remis aux autorités portugaises cette lettre co-signée par DEI Belgique, DEI International et plusieurs autres sections européennes de DEI en vue du prochain Conseil européen qui aura lieu ces 24 et 25 Juin. Elle appelle le Portugal, qui assure actuellement (et jusqu'à la fin de ce mois) la présidence tournante du Conseil de l'Union Européenne , à réunir une coalition d'États membres volontaires pour relocaliser des personnes vulnérables depuis la Grèce, en fixant comme premier objectif 5000 personnes dont des enfants.

 

Près d'un an après les incendies du camp de Moria peu de choses ont changé. De nombreuses personnes ont été transférés dans un nouveau camp qui a rapidement été surnommé Moria 2.0 " en raison de ses conditions épouvantables. L'hiver dernier, nous avons été une fois de plus témoins de familles gelant dans des tentes de mauvaise qualité, inondées et sans chauffage. Sur le continent, la situation est également épouvantable. Des milliers de réfugié.e.s, notamment des familles avec enfants et des enfants non accompagné.e.s, n'ont pas accès à un logement ou aux services sociaux, et sont livré.e.s à eux-mêmes dans les rues d'Athènes et d'autres villes.


Un certain nombre d'États membres ont pris des initiatives ponctuelles pour relocaliser les demandeur.euse.s d'asile et les réfugié.e.s. La coalition visant à relocaliser 1 600 enfants et le rôle de coordination de la DG HOME ont constitué une première étape bienvenue mais il est nécessaire d'intensifier ces efforts.


Ainsi DEI Belgique a réadressé ce jour la lettre au gouvernement belge (Premier Ministre, à la ministre des affaires étrangères et au secrétaire d'Etat à l'asile et à la migration) pour lui demander de :

  • Soutenir cette initiative au cours du prochain Conseil Européen ces 24 et 25 Juin ;
  •  Être moteur au sein de cette coalition et relocaliser un nombre de personnes vulnérables, notamment des enfants accompagné·e·s ou non, qui soit à la hauteur de l'urgence humanitaire et de l'ampleur du phénomène.

 

 

Lire la lettre (en anglais)

Capture relocation letter